dimanche 30 juin 2013

L'hommage à Raimu par les créateurs d'Astérix.


     Le saviez-vous ?
René Goscinny et Albert Uderzo, les deux papas d'Astérix, ont rendu hommage à l'acteur Toulonnais Raimu (et plus particulièrement au personnage de César) dans une aventure du petit Gaulois. C'était en 1965, dans Le Tour de Gaule d'Astérix.

     Il a l'accent, la bouille ronde, l’œil terrible et le verbe haut. Il s'appelle César Labeldecadix et il est tenancier d'une taverne sur le port de Massalia. Quand on y regarde de plus près, on reconnait en lui Raimu dans le rôle de César. Pas Jules César, mais plutôt ce mythe de la culture cinématographique française : César, le patron du Bar de la Marine dans la célèbre trilogie de Marcel Pagnol : Marius, Fanny et César.  

     René Goscinny et Albert Uderzo arrivent à synthétiser en deux planches de bande-dessinées l'univers du grand classique de Pagnol. Le clin d’œil va jusqu'au nom de la Taverne des Nautes, les Nautes venant du grec ancien signifiant "Marin". Pourquoi aller chercher un mot venant du grec ancien ? Certainement parce que Massalia était une colonie grecque fondée en 600 avant notre ère par des Phocéens (de la cité de Phocée).

     La maquette de bateau, le plafonnier bas, le comptoir sur lequel s'affale le patron, les étagères pleines d'amphores, les canisses dans la porte d'entrée : tout rappelle le décor du film, ici transposé à l'époque romaine. Les clients mythiques sont également présents : maître Panisse, qui devient Panix (dont on aperçoit la devanture de la boutique d'articles marins à côté de la taverne), M. Brun ("l'estranger de Lugdunum", celui qui n'a pas l'accent !) et Escartefigue.


     Uderzo réussi à caricaturer magistralement les acteurs Vattier, Charpin et Dullac. Encore mieux, les auteurs reproduisent même deux scènes cultissimes des films : la partie de carte et la non moins célèbre partie de boules, où éclate toute la verve de César. César, en héros, n'hésite pas à aider Astérix et Obélix à faire l'achat d'une bouillabaisse, puis à semer un détachement de légionnaires en organisant une partie de boules sur la voie publique. A noter que dans le film Fanny, c'était le tram que bloquaient les boulistes. Décidément, une belle référence à la trilogie marseillaise de la part des auteurs des aventures d'Astérix.



Sur le même thème :
       
Astérix par Alexandre Astier : Le domaine des Dieux.     Les apparitions d'acteurs dans Lucky Luke.     Restauration de la Trilogie Marseillaise.

samedi 29 juin 2013

Tarantino se déchaîne - Interview à propos de Django Unchained.


     Quentin Tarantino a l'ambition artistique de revisiter l'ensemble des genres découverts dans le vidéoclub où il travaillait dans sa jeunesse. Il est donc peu probable que le réalisateur stoppe sa carrière à 60 ans, contrairement à ce qu'il annonce à la fin de cet entretien. Tarantino est ici en interview à l'occasion de la sortie en DVD et Blu-ray de son dernier long-métrage Django Unchained, son western le plus cool.

     Alors ça y est, vous l'avez enfin réalisé votre western...
Quentin Tarantino : En effet, je peux arrêter de faire semblant de faire des westerns maintenant. Kill Bill : Volume II sonnait en effet déjà comme du western spaghetti ou encore Inglorious Basterds, spécialement dans son ouverture. D'après la plupart de mes collaborateurs historiques, Inglorious Basterds serait d'ailleurs mon tout premier western.

     L'autre point commun de ces films, et avec d'autres, c'est la vengeance. Elle est très présente dans votre œuvre...
C'est selon moi le moteur de nombreux cinémas de genre. Héritage des tragédies grecques ou des pièces de Shakespeare, on la retrouve dans la blaxploitation, dans les westerns, les films d'arts martiaux et de nombreux autres genres et sous-genres. La vengeance permet de créer des personnages emblématiques. Et d'une certaine façon, Django Unchained est un film qui traite de la vengeance. L'idée selon laquelle un esclave affranchi retourne affronter ses anciens maîtres donne au film un caractère indéniablement vengeur. Mais Django est d'abord un film de « sauvetage ». Son principal objectif est de sauver sa femme Broomhilda quels que soient les obstacles à éliminer sur son chemin.

     Vous diriez que c'est un western sudiste ?
En fait, j'aime beaucoup cette appellation même si - aux États-Unis du moins - il faut la manier avec prudence. Je ne tiens pas à semer la confusion dans l'esprit du public. Depuis le temps qu'on nous abreuve de western, l'imagerie collective associe le genre à l'Ouest, aux grands espaces du Montana, de l'Arizona ou au Wyoming... jamais au Sud, au Sud profond. Eu égard à la période, faire du western sudiste aurait obligé les studios à composer avec la condition des Noirs à cette époque et dans cette région : à savoir l'esclavage. aucun studio n'a voulu affronter ça. Qu'ils se déroulent avant ou après la guerre de Sécession, la plupart des westerns ont toujours éludé le problème de l'esclavage. Nous, on est en plein dedans, les deux pieds dans la boue, on affronte le plein problème, on le regarde dans les yeux et d'une certaine façon, on pose les jalons du western sudiste.

     Et comme c'était prévisible, vous avez dû affronter une certaine controverse...
Oui, et comme presque à chaque fois. La plupart de mes films sont sujets à controverse dans des domaines plus ou moins sensibles. Quand vous composez avec du matériel explosif, il faut s'attendre à ce que quelqu'un ait quelque chose à redire. Mais qu'importe la controverse. D'ailleurs cela a-t-il encore une signification aujourd'hui ? Combien de films controversés seront projetés en salles ? Et dans huit mois ces mêmes films sont diffusés sur les grandes chaînes de télévision. Ça n'a plus vraiment de sens.

     Avez-vous écrit le film avec une idée bien précise des acteurs qui allaient interpréter vos personnages ?
J'ai clairement écrit le personnage du Dr Shultz en le projetant sur Christoph (Waltz). Quand à Steven, le majordome de Candyland, c'est un rôle que j'ai taillé sur mesure pour Samuel (L. Jackson). Écrire pour quelqu'un sous-entend qu'il faut le connaître, connaître son rythme. L'intimité entre nous fait que je sais ce que je vais pouvoir leur donner et ce qu'ils vont faire. Ce sera forcément plus terrible, voire au-delà, que ce que j'imaginais. Mais écrire pour quelqu'un oblige aussi à brider sa propre imagination puisqu'on sait ce que l'acteur sera capable ou non de jouer. Par exemple, lorsque j'ai écrit le personnage du colonel Landa d'Inglorious Basterds, je n'ai imaginé qu'en cours d'écriture quel génie linguistique il allait être. Si à ce moment-là j'avais eu une idée précise de l'interprète, je me serais peut-être interdit d'imaginer un truc pareil pensant que mon acteur ne serait pas capable de jouer tous ces accents. Bref, mieux vaut ne pas avoir une idée trop précise de ses acteurs avant d'avoir finalisé ses personnages.


     Pour jouer Django l'esclave, il a été question de Will Smith au départ ?
Pas exactement. J'ai parlé avec Will comme j'ai parlé avec d'autres acteurs du personnage. Et Jamie (Foxx) s'est manifesté après avoir lu le script. Il a montré un intérêt réel pour l'histoire. Je me sentais en accord avec sa vision des choses. Il avait compris les enjeux de l'histoire et surtout ce que je cherchais à traduire à l'écran. Il a grandi au Texas dans les années 1970. À l'époque, la condition des Noirs dans cet État n'avait pas vraiment évolué. Sans faire d'amalgame avec la condition des esclaves, il semblait pourtant porter en lui une compréhension bien plus accrue de cette condition que n'importe quel autre acteur afro-américain que j'ai rencontré. Ce qui m'a convaincu, c'est qu'il comprenait ce que ce film devait être et ce qu'il pouvait représenter pour la génération de nos enfants. Et puis Jamie est un cow-boy mortel !

     Tout comme DiCaprio est pour une fois, un méchant mortel !
En effet, mais c'est un peu plus complexe que cela. Le travail d'un acteur - et qui plus est d'un grand acteur comme Leonardo - va au-delà du schéma gentil-méchant. Un acteur comme lui, n'ouvre pas un tiroir en fonction du personnage qu'on lui demande de jouer. Il cherche à comprendre qui il est, qui il doit devenir. Sur le tournage, je ne voulais d'ailleurs pas qu'il se considère comme un méchant mais qu'il réfléchisse en termes de produit de son environnement. Je voulais qu'il me donne un Calvin Candie non pas odieux au sens cinématographique du terme, mais simplement représentatif de ce que pouvait être un héritier d'une plantation de coton ayant grandi avec une batterie d'esclaves noirs à son service, qui n'a jamais quitté son domaine et qui n'a donc jamais affronté d'autres visions sociales voire égalitaires. Bien sûr que cela fait de lui le méchant du film, mais sa mission en tant qu'acteur fut d'abord d'être juste et authentique, pas "méchant". C'est un roi. C'est le Louis XIV du Sud des États-Unis.


     Vous, l'adepte du cinéma de genre, êtes devenu un genre à vous seul. Comment envisagez-vous votre avenir artistique ?
Je ne vais pas faire des films toute ma vie. Je pense que j'arrêterai à 60 ans.

Source : Carrefour Savoirs, mai 2013.

jeudi 27 juin 2013

Bande-annonce et date de sortie pour "Curse of Chucky" !



     Les rumeurs se faisaient de plus en plus fréquentes sur la suite de la saga Chucky. Eh bien, voilà de nouvelles informations. Cette suite sera intitulée Curse of Chucky (La malédiction de Chucky).




     Chucky, la poupée tueuse, revient cette année pour une nouvelle aventure fidèle aux origines. Don Mancini (scénariste et réalisateur) & Jennifer Tilly (qui  était présente dans les deux derniers films) viennent de publier de nouvelles photos du tournage de ce sixième film. On y voit Fiona Dourif et Chucky qui semble retrouver sa jeunesse d’antan.
 
     Universal vient également de confirmer que le film ne sortira pas en salle, mais directement en DVD/Blu-ray/VOD le 24 septembre 2013 aux États-Unis, et le 1er novembre 2013 en France.

Une fois de plus, Brad Dourif prêtera sa voix au personnage principal : Chucky. Le studio entend se concentrer davantage sur le côté horreur de l’histoire.

     Chucky arrive pour faire des ravages au sein d’une famille réunie pour un enterrement. Suite à la mort de sa mère, une jeune femme prénommée Nica – qui est en fauteuil roulant depuis sa naissance – doit supporter sa sœur, son beau-frère, sa nièce et leur nounou alors qu’ils vont faire leurs adieux à leur mère. Quand les gens ont commencé à enterrer le corps, Nica découvre que le coupable pourrait être cette poupée bizarre qu’on lui a donnée quelques jours plus tôt.



 


Voir aussi :
- Insolite : Chucky terrorise les Brésiliens !

samedi 22 juin 2013

"Les Schtroumpfs 2" arrive !



      Le film "Les Schtroumpfs" aura bien une suite, qui sortira le 31 juillet 2013. On découvre aujourd’hui une nouvelle bande-annonce dans laquelle la Schtroumpfette occupe une place importante.

     Dans Les Schtroumpfs 2, Gargamel, le méchant sorcier, crée des petits êtres machiavéliques de la taille des Schtroumpfs : les Canailles. Il espère ainsi utiliser la toute puissante potion magique qui protège les Schtroumpfs. Mais lorsqu'il découvre que seul un vrai Schtroumpf peut lui donner ce qu'il veut, et que seule la Schtroumpfette a le pouvoir de transformer les Canailles en véritables Schtroumpfs, Gargamel enlève la Schtroumpfette et l'emmène à Paris.

dimanche 16 juin 2013

Cinema Paradiso en Blu-ray.


     L'excellent film Cinema Paradiso, avec Philippe Noiret, sortira le 4 septembre 2013 en Blu-ray (Édition TF1).

      Ce Blu-ray comportera deux pistes audio :
- la VO italienne en DTS-HD Master Audio (mixage 5.1)
- la Version Française, également en DTS-HD Master Audio (mixage 5.1)

      Il comportera les sous-titres français (non obligatoire) et proposera une image au format original 1.66:1.
     Je n'en sais pas plus pour le moment, mais je ne manquerai pas d'en reparler quand j'airai de plus amples informations.

vendredi 14 juin 2013

Le livre de la Jungle sortira en Blu-ray au mois d'août !


Voir aussi :
- Le test du Blu-ray du Livre de la Jungle

     S'il y a un grand classique Disney très attendu en haute-définition par les fans , c'est bien Le livre de la jungle. Eh bien ces fans seront bientôt comblés puisque Disney a annoncé la sortie de ce long-métrage pour le 21 août 2013 en Blu-ray, ce qui constitue un événement lorsqu'on connait l'excellente qualité globale des galettes bleues qui sortent de chez Disney. 

     Voilà un Blu-ray qui aura certainement un grand succès. Il faut rappeler que ce dessin animé avait quand même séduit 16 millions de spectateurs en France, lors de sa sortie en 1967.

La technique :
     Techniquement, plusieurs informations ont déjà filtrés :
- L'image Full HD sera réalisée à partir d'un nouveau master 4K (soit 4 fois la résolution du Blu-ray). Elle sera en 1080p, au ratio 1.75.
- Le son sera entièrement restauré et présent sur le disque au format DTS-HD 7.1 canaux (en Version Originale comme en Version Française)
- La Version Française sera le doublage original de 1967
- Les sous-titres seront optionnels, en français ou en anglais.



Plusieurs éditions seront disponibles :
- le pack Blu-ray+ (Combo Blu-ray + DVD dans boîtier Blu-ray)
- le pack DVD+ (Combo Blu-ray + DVD dans boîtier DVD)
- le coffret Prestique 2 Blu-ray (Le Livre de la Jungle et sa suite + “Les croquis du chef d’oeuvre de Walt Disney”)
- Le Livre de la Jungle 2 en édition Blu-ray simple.

Les bonus :
- Commentaires audio de Richard Sherman (compositeur), Andreas Deja (animateur) et Bruce Reitherman (la voix originale de Mowgli)
- Scène coupée : « Rocky le rhino »
- Fin alternative, ou l'autre conclusion du Livre de la Jungle
- Making of en 5 parties :
     « Le dernier film de Walt Disney »
     « Les rois de la jungle »
     « Dessinés d'après leurs voix »
     « Le rythme de la jungle »
     « Le dernier acte »
- 5 reportages :
     « L'appel de la jungle » ou l'influence du film sur les animateurs actuels
     « Rencontre avec Bruce Reitherman » (la voix originale de Mowgli)
     « Frank et Ollie » ou les souvenirs de travail de deux animateurs légendaires
     « En compagnie des neuf sages de Disney »
     « Kipling par Disney », ou la transposition du livre au cinéma
- Disneypedia : Les habitants de la jungle
- Document : « I Wanna Be Like You », ou la visite du Parc Animal Studios
- 7 chansons supprimées :
     « Brothers all »
     « The song of the Seeonee »
     « Il en faut peu pour être heureux » (version démo)
     « Monkey see, Monkey do »
     « I knew I Belonged to Her »
     « In a Day's Work »
     « The Mighty Hunters »
- Le karaoké des chansons
     « La patrouille des éléphants »
     « Il en faut peu pour être heureux »
     « Être un homme comme vous »
     « Tes vrais amis »
- Clip de la chanson « I wanna be like you » interprétée par les Jonas Brothers (ça, à la limite...)

     Alors, heureux ?



Voir aussi :
- Test du Blu-ray du Livre de la Jungle
- Test du Blu-ray du Roi Lion
- Le Blu-ray de Mary Poppins arrive prochainement !
- Les nouveautés Blu-ray Disney
- Le Blu-ray de La Petite sirène, bientôt dans les bacs

samedi 1 juin 2013

Arnold Schwarzenegger de retour : "Nous écrivons Terminator 5 et une suite de Conan !"

     Arnold Schwarzenegger est de retour dans le cinéma. Il revient même sur des franchises qui ont fait leurs preuves : Conan et Terminator. une suite de Jumeaux est même en cours d'écriture !

     L'acteur américain a plusieurs projets au cinéma : Terminator 5 est en cours d'écriture, tout comme Triplets, la suite de Jumeaux (sortit en 1989, avec Danny DeVito). Il reprendra également le rôle du barbare mythique Conan dans The Legend of Conan.

Un nouveau Terminator dans les tuyaux
     Bonne nouvelle pour les fans de Terminator : le cinquième opus de la saga avance. Le film "est en cours d'écriture" révèle Arnold Schwarzenegger. Un scénario mis sur pied par Laeta Kalogridis (Avatar, Shutter Island) et Patrick Lussier (Dracula 2000, Hell Driver). Le film n'a en revanche toujours pas de réalisateur. James Cameron, qui avait réalisé les deux premiers opus semble trop occupé pour reprendre la franchise qu'il a "fondé". En effet, le tournage des suites d'Avatar (2, 3 et 4) devrait l'occuper jusqu'en 2016. Il faudra par conséquent patienter quelques années pour voir le retour d'Arnold Schwarzenegger dans Terminator.

La suite de Conan le Barbare
     The Legend of Conan, prévu pour l'été 2014, sera une suite directe de Conan le barbare (1982), premier film qui a conduit Schwarzy au rang de star des films d'action. "Le film original se terminait avec Arnold sur le trône, en grand guerrier. C'est la trame que nous avons choisie pour le film", annonçait d'ailleurs Fredrik Malmberg en octobre 2012. 

     Chris Morgan (Fast Five, Wanted) qui devrait écrire The Legend of Conan, a fait, il y a quelques mois, quelques révélations sur le film à venir.

     « Conan ne va pas partir en campagne pour se battre mais il va finir par se faire entrainer dans quelque chose qui va l'amener à retrouver le guerrier qu'il était dans sa jeunesse. J'aime le fait que Conan ait eu de multiples vies, celle de pirate, de grand tacticien ou encore de commandant. Dans ce film, nous allons faire appel à quelques unes de ces « vies », « vies » que vous n'avez pas vu sur le grand écran ».  
     Puis il nous révèle : « Je veux ce guerrier un peu engourdi, qui doit faire craquer son cartilage pour se saisir à nouveau d'une épée. Je veux ce type qui n'a pas forcément perdu la main mais qui est un peu rouillé et qui doit juste un peu huiler le machine à nouveau. Je veux me servir de ça. C'est ce qui fait les meilleures histoires de héros ».
     « Conan a besoin d'être challenger. Le plus grand des challenges pour lui n'est pas les armées qui peuvent lui faire face. Mais sa capacité à douter, son léger ralentissement qui va l'obliger à se conduire de façon héroïque au-delà de ce que les gens attendent de lui. Ce que je ne veux pas c'est qu'il revienne et qu'il soit exactement le même. Ça gâcherait notre histoire »

Une suite des Jumeaux, intitulée Les Triplés.

     Jumeaux (film de 1989, réalisé par Ivan Reitman) est aussi un bon filon à récupérer. Pour preuve, le film a amassé 200 millions de dollars de recettes à travers le monde, pour un budget initial de 15 millions. La suite est prévue pour 2014. La suite des Jumeaux, dont le titre sera Les Triplés, accueillerais un troisième frère joué par Eddie Murphy

     Comme quoi, grâce à son expérience de gouverneur de la Californie, Arnold Schwarzenegger n'a pas perdu le sens des affaires.


Voir aussi :
- Test du Blu-ray de Terminator
- Test du Blu-ray de Terminator 2
- Test du Blu-ray de Total Recall
- Schwarzenegger dans un film vaguement inspiré des Dix petits nègres !

Un film sur Grumpy Cat.


     Révélée en septembre 2012 sur Youtube, la célèbre Grumpy Cat (chat grincheux) vient de faire des heureux : ses maîtres. Les studios Broken Roads viennent de signer avec eux pour tourner un long-métrage inspiré de Tardar Sauce (le vrai nom de Grumpy Cat). Ce film d'animation, dans lequel la célèbre chatte pourra même parler, devrait s'inscrire dans la lignée de Garfield

     Todd Garner, créateur de Jack and Jill, explique : "Tout a commencé par la photo d'un chat. On a rarement vu une image qui renferme autant d'humour. On pense pouvoir construire une comédie familiale autour de ce personnage".

     Devenu une véritable star aux États-Unis, Grumpy Cat a fait des apparitions dans les plus grandes émissions américaines comme Today, Good Morning America ou encore Anderson Cooper Live. Sa chaîne YouTube a 120.000 abonnés et 20 millions de vues. "Ce chat a capturé l'imagination du public. Il y a un caractère légitime de construire une histoire autour de lui", a expliqué Todd Garner.

     Reste à voir ce que cette folie donnera !