mercredi 9 mars 2016

Un portrait, une voix : Patrick Floersheim.


     C'est une bien triste nouvelle qui est tombée le vendredi 4 mars 2016. puisque nous avons appris que Patrick Floersheim est décédé des suites d'une longue maladie, à l'âge de 71 ans. Il est surtout connu pour avoir doublé Michael Douglas et Robin Williams.

     Né d'un père diplomate pour le plan Marshall, puis, conseiller commercial de la France pour les États-Unis et d'une mère femme au foyer, il a été habitué aux voyages dans sa jeunesse, vivant d’abord avec sa famille aux États-Unis, d'abord à Washington, puis un peu partout dans le pays. Adolescent, Patrick Floersheim passe quelques années au Brésil. Il étudie notamment au lycée Pasteur de São Paulo. Il parle alors couramment anglais.

     Il débute au cinéma avec des rôles secondaires dans des films américains, dont Marseille Contrat (1974) et Moonraker (1979). C'est également à cette époque qu'il se met au doublage pour des rôles importants : il double Mel Gibson dans Mad Max, Kurt Russell dans Le Roman d'Elvis (1979) ainsi que Dustin Hoffman dans Kramer contre Kramer (1979) sous la direction de Jacqueline Porel.
     Elle lui propose alors de doubler Robin Williams, notamment dans Le Pouvoir de l'argent (1986), Good Morning, Vietnam (1987), Le Cercle des poètes disparus (1989) et Madame Doubtfire (1993).

     Bien que comédien de doublage, il a aussi joué devant la caméra dans les années 80. En 1986, il tient le rôle principal du film Je hais les acteurs, de Gérard Krawczyk et en 1990, il interprète le rôle du Père Noël assassin dans 3615 code Père Noël, réalisé par René Manzor. Durant cette période, il prêtera sa voix à Arnold Schwarzenegger dans Le Contrat (1986) et Jumeaux (1988), à Dennis Hopper dans Blue Velvet (1986), Peter Weller dans Robocop (1987), Tom Berenger dans Né un 4 juillet (1989)...

     En 1988, il commence à doubler Michael Douglas dans Liaison fatale et va le suivre vocalement dans près d'une trentaine de films, dont Basic Instinct (1992), The Game (1997), Traffic (2000), The Sentinel (2006), Présumé coupable (2009), Wall Street: L'argent ne dort jamais (2010) et dernièrement Ant-Man (2015).

     Floersheim doublera également, et régulièrement, Jeff Bridges (Tucker, True Grit), Ed Harris (Rock, Apollo, Un homme d'exception, Gone Baby Gone), James Belushi (Double détente), Chris Cooper (American Beauty), Willem Dafoe (Danger immédiat), Geoffrey Rush (Pirates des Caraïbes), Michael Chiklis (The Shield) et bien d'autres !


     Patrick Floersheim dirige également les comédiens de doublage, en réalisant la direction artistique des doublages suivants : la série Weeds (2005-2014), Wallace et Gromit : Le Mystère du Lapin-Garou (2005), Green Zone (2010)...
     En 2014, Patrick prouve, une fois de plus, qu'il était un grand comédien, tout simplement, en interprétant sur scène un de ses derniers rôles dans Le Manuscrit de Rembrandt au théâtre de l'Essaïon.

     Pour l'anecdote, il était la voix off pour la radio et la télévision du dispositif Alerte-Enlèvement, en France.

Émission de Nathalie Karsenti, Il était une voix
consacrée à Patrick Floersheim.

Voir aussi :
Un portrait, une voix : Patrick Poivey
Un portrait, une voix : Francis Lax
Un portrait, une voix : Bernard Métraux
Un portrait, une voix : Jean-Pierre Moulin
Un portrait, une voix : Emmanuel Curtil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires apparaîtront après modération.